Wallis Alpine Bike Etape 09

Posted by Ovronnaz in Mountain Bike, Wallis Alpine Bike | Tagged , , , , , , | Leave a comment

Reroutage.

Départ depuis Binn et descente en direction de la vallée du Rhône. Pour ressortir du Binntal, je ne prends pas le nouveau tunnel, mais l’ancienne route à travers les gorges de Twingi qui est encore ouverte aux piétons et aux vélos. En l’empruntant, je comprends mieux pourquoi le Binntal est resté longtemps inaccessible. L’hiver les avalanches devaient continuellement boucher et menacer la route. Arrivé à Ernen, je remonte dans le Rappetal, un vallon très sauvage et préservé. Ca se voit que cet hiver a été généreux en neige, car le fond du vallon est encore rempli de névé. Comme on est déjà fin juillet, je me demande si tout aura fondu d’ici l’hiver prochain. J’ai quelques doutes vu l’épaisseur de neige. Finalement montée vers le plateau de l’Ärnergale d’où la vue sur Bettmeralp est magnifique et direction le col Chummefurgge.

Arrivé au col je commence la descente dans le Blinnental, mais après 200m de dénivelé et la traversée de deux petits névés, le doute m’assaille. Je sais qu’un peu plus loin le chemin plonge très fortement. Jusqu’à présent je n’ai croisé personne et sur les névés, à part les traces des moutons, aucune trace de chaussures humaines. Est-ce que la neige accumulée plus bas par les avalanches est encore trop importante ? Je ne peux pas évaluer la situation, car le chemin plonge trop abruptement, mais quand je regarde le versant opposé, tous les couloirs à avalanche sont encore remplis de neige. Trois solutions possibles, soit je tente le tout pour le tout, soit je descends encore plus bas pour évaluer la situation et remonter si trop dangereux, soit je fais demi-tour tout de suite et m’évite une remontée fastidieuse. Finalement je choisis la dernière solution, je remonte au col et j’emprunte une route qui me redescend jusque dans la vallée du Rhône. En remontant le long du Rhône, lorsque je suis passé devant le vallon, celui-ci était trop encaissé pour que je puisse voir quelque chose, donc je ne saurai pas vraiment si le chemin était praticable ou pas. En analysant un peu la carte sur Swiss Map 25, je pense que non seulement les couloirs à avalanches étaient plein de neige, mais également le fond du vallon, car très encaissé et orienté nord.

On m’a toujours appris à ne pas traverser les névés sous lesquels coule une rivière, car on ne peut pas savoir si la couche de neige est suffisamment épaisse pour soutenir notre poids et aujourd’hui je ne me sentais pas chanceux à la roulette russe.

Durant la descente j’ai constaté que mon frein arrière faisait un drôle de bruit. Après vérification, c’était les plaquettes qui arrivaient en fin de vie. Par chance sur le parcours au bord du Rhône jusqu’à Ulrichen, je suis tombé sur un sympathique petit magasin de vélo où ils ont pu me les changer en 10 minutes. On m’avait dit que la poussière de granit présente sur les chemins valaisans était mauvaise pour les plaquettes de frein, mais à ce point là! Foutues après juste 9 jours pendant lesquels j’ai fait 450km et un peu moins de 20’000 m de dénivelé négatif. L’année passée j’avais pu tenir les 16 jours de l’Alpine Bike avec un seul jeu de plaquettes. Peut-être que comme les chemins sont plus secs il y a plus de poussière… A vérifier à Scuol si elles seront à moitié ou complètement usées…

P.S.
Si jamais quelqu’un a déjà passé le Chummefurgge en VTT et lit ce poste, qu’il me laisse un commentaire sur les conditions du chemin dans le Blinnental.


Parcours cycliste 260006 – powered by Bikemap 

Pour voir le tracé complet du Wallis Alpine Bike